TÉLÉCHARGER LE VOLCAN EYJAFJALLAJÖKULL

De l'origine mythologique de leur nom aux éruptions qui ont marqué l'Histoire, voici 8 choses à savoir sur eux. Selon les autorités scientifiques islandaises, ces phénomènes présentent des risques limités. Inscrivez-vous à la lettre d'information La quotidienne pour recevoir nos toutes dernières Actualités une fois par jour. Le volcan Grímsvötn , le plus actif de l'île boréale, se prépare pour sa prochaine éruption, la première depuis , ont fait savoir les autorités depuis la mi-juin. Des taux de dioxyde de soufre particulièrement élevés ont été enregistrés, indiquant la présence du magma à faible profondeur.

Nom:le volcan eyjafjallajökull
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:67.21 MBytes



Les séismes qui précédent la sortie de la lave traduisent les déformations du volcan, avec un rythme d'un centimètre par jour à partir du 4 mars , en raison de la mise en pression de la chambre magmatique par la remontée du magma [2] , [4].

Une douzaine de fontaines de lave d'une centaine de mètres de hauteur s'en échappent dans un style éruptif typiquement hawaïen avec un indice d'explosivité volcanique de 1 [4] , [6]. Ces fontaines de lave sont accompagnées d'un panache volcanique de moins d'un kilomètre de hauteur, poussé par les vents en direction de l'ouest et n'occasionnant que de très faibles retombées de téphras [4] , [5].

Ces phénomènes volcaniques sont observés depuis les airs le 21 au petit matin [9] et la température élevée de la lave est détectée par des satellites équipés de capteurs MODIS [4]. Cette éruption de l'Eyjafjöll fait craindre une reprise de l'activité éruptive du Katla situé à l'est, les deux volcans étant considérés comme liés [11]. Vue de la seconde fissure le 2 avril Ces terrains sont pratiquement exempts de glace ce qui écarte dans un premier temps le risque de leur fonte et l'inondation des régions en aval [4] , [9] , [12].

À partir du 5 avril , des signes d'accalmie se manifestent lorsque le trémor perd de son intensité [6]. Son hypocentre situé à trois kilomètres de profondeur est beaucoup plus proche de la surface que la moyenne de ceux ayant été précédemment enregistrés situés vers une profondeur de dix kilomètres [17]. Le 7 avril , la première fissure éruptive se tarit mais continue de rejeter des gaz volcaniques [18]. La seconde fissure cesse d'émettre de la lave le 12 avril , marquant la fin de la première phase éruptive de cette éruption [6].

Image satellite radar de quatre dépressions cercles noirs dans la glace de l' Eyjafjallajökull le 15 avril. Deux heures plus tard, cette crise sismique laisse place à un trémor , signe que la lave a atteint la surface [4] , [6]. En effet, la calotte glaciaire fond partiellement sous la chaleur de la lave et l'eau de fonte s'évacue en direction du sud mais surtout en direction du nord où elle provoque ce type de crue [4] au niveau de la langue glaciaire de Gígjökull [23]. D'autres jökulhlaups se produisent dans la soirée ainsi que le 15 également en fin de journée [4].

La fonte partielle de la calotte glaciaire crée des dépressions à la surface du glacier qui sont observées par radar [4]. Celles-ci s'alignent sur deux kilomètres de longueur dans le sens nord-sud [4]. De ces dépressions jaillissent des explosions phréato-magmatiques d' indice d'explosivité volcanique de 4 [25] et qui projettent des panaches composés de téphras , de cendres volcaniques , de vapeur d'eau et de gaz volcaniques [4].

Du fait du frottement des particules entre elles, de l' électricité statique s'accumule et se libère par des éclairs à l'intérieur du panache [26]. Épisode strombolien et phréatique[ modifier modifier le code ] Vue de la fontaine de lave au sommet de l' Eyjafjöll le 10 mai. Le 19 avril , soit cinq jours après le début de la seconde phase éruptive, plusieurs indices laissent penser que la lave n'est plus en contact direct avec l'eau de fonte dès sa sortie de la cheminée volcanique et que de la lave fluide arrive en surface [28] , [29].

Cette impression est confirmée par des observations aériennes qui mettent en évidence la formation de cônes de lave sur le pourtour des cheminées volcaniques mais sans pour autant que des coulées de lave se mettent en place [28] , [29].

Les différentes dépressions dans la calotte glaciaire de l' Eyjafjallajökull sont entrées en coalescence pour n'en former plus que deux [4] , [29]. À partir du 21 avril , l'activité éruptive se stabilise avec une intensité inférieure aux sept jours précédents et limitée à la dépression septentrionale dans l' Eyjafjallajökull [4]. En effet, la lave n'est plus en contact direct avec la glace ou l'eau de fonte dès sa sortie de la bouche éruptive, diminuant ainsi son pouvoir explosif [4].

Cela se traduit par un panache volcanique qui s'élève moins en altitude, trois à quatre kilomètres environ, et composé essentiellement de vapeur d'eau et de gaz volcaniques à partir du 26 avril , les projections de téphras restants limitées à la zone de la dépression dans le glacier [31].

L'activité sismique se stabilise avec un trémor relativement constant et quelques séismes de magnitude inférieure à 2 [4] , [32] , [33] , [34]. Cette accalmie ne dure que quelques jours puisqu'à partir du 30, les explosions gagnent en puissance, projetant le panache volcanique à plus de neuf kilomètres d'altitude et augmentant les retombées de téphra et de cendre [35] , [36] , [37].

Vue de l' Eyjafjöll depuis le nord-ouest le 1er mai avec le panache gris marquant le lieu de l'éruption et le panache blanc s'élevant depuis le front de la coulée de lave descendant le Gígjökull premier plan au centre. Cet épisode explosif est en outre accompagné d'une coulée de lave , la seconde de l'éruption, progressant vers le nord à partir du 21 avril vers midi [38]. Le 2 mai , la coulée de lave, dont le débit est stable depuis sa formation, atteint les trois kilomètres de longueur [35].

Le même jour, dans la soirée, de petits panaches de vapeur d'eau s'élèvent de l'eau de fonte recrachée au front glaciaire du Gígjökull, signe que la lave n'est pas loin de la sortie du glacier [35].

Le quatrième kilomètre est franchi deux jours plus tard et des images radar apportent la preuve que la lave ne progresse plus dans le glacier en formant une gorge à ciel ouvert mais via des tunnels [36]. À partir du 19 mai , l'intensité de l' éruption décroit avec une baisse significative du débit de l'eau de fonte rejetée par le Gígjökull quelques jours auparavant mais surtout une perte d'altitude du panache volcanique qui ne s'élève plus qu'à cinq kilomètres environ [41] , signe que le débit de lave rejetée est considérablement moindre [42].

Cette activité phréatique de vaporisation de l'eau et de la glace en contact avec la lave encore chaude décroit progressivement jusqu'à ce que le panache de vapeur d'eau ne s'élève plus significativement au-dessus du cratère à partir du 11 juin [44]. Seule une dernière petite activité magmatique est détectée le 3 juin lorsqu'un nouveau cratère se forme sur le bord ouest du cratère principal [45].

De ce cratère se produisent de petites explosions de magma formant un panache volcanique s'élevant jusqu'à six kilomètres d'altitude [45]. La chaleur de la lave ne faisant plus fondre la calotte glaciaire de l' Eyjafjallajökull , celle-ci se referme rapidement sur le cratère en progressant vers le Gígjökull [45]. Son refroidissement est toutefois rapide puisque de la glace y est observée le 15 juin [46].

En revanche, la hausse de son niveau entraîne un risque d' inondation du Markarfljót si les parois du cratère venaient à se rompre en libérant alors les eaux du lac [46]. Le 27 octobre , l'éruption est considérée comme terminée [47]. Analyses quantitatives et chimiques[ modifier modifier le code ] Vue satellite rapprochée du lieu de l'éruption montrant le panache volcanique s'élevant en direction du sud et les retombées de cendres volcaniques sur l' Eyjafjallajökull.

Une étude menée sur les matériaux émis par l' Eyjafjöll pendant les 72 premières heures de la seconde phase éruptive montre que millions de mètres cubes de téphras ont été rejetés, 10 concernant les matériaux charriés par les jökulhlaups et se retrouvant dans le lac glaciaire du Gígjökull , 30 concernant les retombées dans et autour des dépressions dans le glacier tandis que millions de mètres cubes sont emportés par les vents dans le panache volcanique [4].

Ces volumes de matériaux rejetés en trois jours sont à comparer aux 4 millions de mètres cubes de téphras émis lors de la précédente éruption mais sur plus d'un an [3]. C'est dix à vingt fois supérieur au débit de lave lors de la première phase éruptive [4]. Ces analyses ont également permis de déterminer la taille des particules du panache volcanique qui s'avère être inférieure au millimètre [48].

Des mesures et des extrapolations des épaisseurs de cendres volcaniques retombées autour du volcan sont réalisées [48]. Le 21 avril , la couche de téphras autour des bouches éruptives sur le glacier mesure de vingt à trente mètres d'épaisseur [4]. La composition chimique des téphras rejetés le 15 avril a évolué depuis le début de la deuxième phase de l'éruption avec notamment une diminution de la proportion d' oxyde de magnésium [7].

Ce minéral est en partie responsable de la viscosité de la lave et donc de son pouvoir explosif [7]. Ainsi, tant que ce taux n'atteindra pas un certain seuil et tant que l'eau de fonte provenant du glacier restera en contact avec la lave, l'éruption gardera son caractère explosif [7].

Conséquences physiques et économiques[ modifier modifier le code ] Cartographie approximative.

TÉLÉCHARGER DEUX NIGAUDS CONTRE FRANKENSTEIN GRATUITEMENT

Éruption de l'Eyjafjöll en 2010

Ce nom évoque la peur et la confusion soyons honnêtes, surtout la confusion pour beaucoup. Et pour ceux qui ne connaissent pas la langue islandaise, les enjeux sont encore plus élevés, puisque la prononciation du nom de ce volcan a causé bien des maux de tête. Cependant, prononciation mise à part, le volcan Eyjafjallajökull représente quelque chose de plus grand. Comment prononcer ce nom semblant imprononçable? Nous allons essayer de vous aider. On récapitule: eh-ya-fia-tla-yo-kutl.

TÉLÉCHARGER THEME SAMSUNG SGH-E250 GRATUITEMENT

Le volcan le plus actif d'Islande s'est réveillé

Toponymie[ modifier modifier le wikicode ] Eyjafjallajökull est connue en Islande pour porter un nom complexe et long. Le nom est d'origine islandaise. La référence aux îles est les îles Vestmann situées à proximité de Eyjafjallajökull. Il se situe au sud-ouest et est visible depuis la calotte glaciaire. La décomposition complète du nom donne: eyja qui signifie îles au pluriel fjalla qui veut dire montagne jökull qui veut dire glacier Le nom a donc une signification logique et cohérente. Géographie[ modifier modifier le wikicode ] Eyjafjallajökull se compose d'un volcan entièrement recouvert de glace dure. Eyjafjallajökull se localise au sud de l'Islande, il est entouré par la vallée de Thórsmörk au nord et la côte de l' océan Atlantique sur la pointe sud.

Similaire